El pan y el "bacalao"…

mercredi 10 décembre 2014, par Leonor

Faire la vie comme on fait la cuisine ?


Aujourd’hui, je suis assise à la table de ma cuisine. Ma petite chatte « Micha » grise comme un « grisou » vient et s’en va, me lèche les doigts qui tapotent le clavier, dans la casserolle je fais une soupe. Une petite soupe simple ; carottes, pommes de terre, oignon et courgette. J’attendrai, je regarderai et à la fin, que à la fin j’ajouterai, un petit carré de fromage « vache qui rit », une « pensée de sel » et une goutte d’huile d’olive « El Carbonel ». Puis je moulinerai tout cela, avant de servir et de mettre un peu du cumin (mon épice preferée). Je prendrai le temps de déguster ma soupe et je laisserai mes pensées voler de leurs ailes…
Faire la vie comme on fait la cuisine ! ça pourrait être un principe philosophique, mais pas n’importe quelle cuisine, celle qui demande le soin du geste, la précision de l’acte, le choix de l’ingrédient, la patience d’une cuisson lente, l’amour pour faire bien, bon et beau. Mon père a toujours dit :

« Pour réussir un bon plat il faut trois ingrédients, la qualité, la beauté de la présentation et l’amour ! »

Concevoir tout acte dans cette optique, dans ce rapport à tout et avec cette infinie conscience !

(L’image qui represent cet article ne correspond comme vous pouvez imaginez à ma soupe. Mais, à un : Bacalao al pil pil… Fait par mon père !)


Ajoutez votre message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)