A Mulhouse avec Tro Heol

mardi 8 février 2011, par Leonor

Samedi 5 février 2011 à Mulhouse

Je suis à l’hôtel Salvator (chambre 309).
Petit déjeuner à 8’45h. A 9’34h je monte dans ma chambre pour finir (enfin) le livre La Escriture o la Vida de Semprun. Depuis hier, dans le camion je réfléchis à la notion « d’intimité » que l’artiste (n’importe quel artiste : comédien/peintre/poète/danseur…) établit ave l’œuvre. Plus précisément :

Qu’est-ce que c’est l’intimité de l’acte créatif ?

Est-ce qu’il faut cet état pour créer ?

Qu’est-ce que ça veut dire ?

J’ai essayé comme j’ai pu de répondre à cette question, de me répondre.

L’intimidad del acto créativo/ L’intimité de l’acte créatif

Qu’est-ce qui distingue un acte vrai d’un acte « autre » (faux/formel/factuel…) ?

L’acte vrai naît d’un rapport intime avec l’autre : œuvre/écriture/matière/mouvement. C’est parce que je suis en lien profond avec cet autre dans l’instant présent que le mystère naît. Nous devenons les spectateurs d’une fusion, nous voyons devant nos yeux, nous ressentons ce que l’autre (artiste/écrivain/danseur… amoureux) ressent en ce moment précis dans lequel il est face à une écriture, à un personnage, à une peinture. Et ce que nous éprouvons est cela même, l’union, le secret, le mystère qui fait qu’un homme/femme est seul(e) nu(e) mais entier(e), fort(e), évident(e) dans sa nudité. Cet état total de néant, du rien (de naissance) lui permet d’être en « communion » avec… papier/plateau/terre/mots/dans une intimité dégagée de tout faux semblant, dans un silence limpide, dans une vérité aveuglante parce que vraie. Et cette vibration entre lui et l’autre (œuvre…) devient : vibration, sensation, énergie (âme ?) et nous spectateur, public, voyeur nous devenons à l’unisson cette même intimité.

Je vis ma propre intimité dans le silence d’une union amoureuse avec l’autre et dans ma nudité je sais que je suis vraie parce réceptacle et dans ce va-et-vient des émotions surgissent et deviennent : matière/écrit/mouvement/présence. Toi spectateur de mon « intime » tu deviens à ton tour mon autre MOI.

Question : Est-ce que cette sensation d’introspection (d’intimité profonde) peut avoir un rapport avec la transe ?


Ajoutez votre message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

1 message

  • oui… l’état de création pour moi est très proche de la transe… de cette recherche d’unité avec la vie. un livre "enquête sur les savoirs indigènes"… voyage au coeur de l’art aborigène / tibétain / navajo, le lien à "l’harmonie" (beauté=santé). cette recherche ou idée de justesse…

    des bises, j’aime que tu partages tes recherches et questionnements !

    Répondre à ce message

    supermaina, Le 14 février 2011 à 09:35